From AI to robots, from apps to wearables, let’s design for everyone, OK?

Qui est Robin Christopherson?

Robin Christopherson est une personne aveugle, passionnée par la façon dont la technologie peut aider les gens, peu importe leurs handicaps. Il est le directeur d’AbilityNet (Services aidant à rendre les sites web plus accessibles, ou encore proposer de nouvelles technologies).

La perception de chance.

Avoir un handicap n’est pas toujours significatif d’incapacité à faire certaines choses. Dans certains domaines, comme le golf ou les paris sportifs, le terme handicap signifie avoir un désavantage car l’équipe ou le golfeur est trop fort par rapport à leur concurrent.

Tout est question de relativité, c’est un peu comme le verre à moitié vide ou à moitié plein, les personnes handicapées font partie des personnes les plus reconnaissantes et positives. D’après une étude gouvernementale, se passant en grande bretagne, les gens vivants avec un handicap sont plus loyaux envers leurs employeurs et prennent moins de congés maladie.

Mayson Zyad en est un bon exemple. Elle ne démarre pas la vie de la meilleure des façons, elle à un sévère handicap physique et étant une femme Musulmane et Palestinienne elle a connu la discrimination. Pourtant, elle n’inspire la pitié de personne et voit toujours le côté positif. Elle a donc raison car au final, la seule chose dont les personnes ayant un handicap ont besoin, c’est d’avoir du matériel et des design adaptés à leur handicap. Pour ce faire, la technologie ne cesse d’avancer mais il existe déjà certaines solutions.

Solutions actuelles

On est tous temporairement handicapé à un moment ou un autre que ce soit qu’on ai les mains occupées ou qu’on ai du mal à voir à cause de la lumière.  C’est important d’adapter son design de façon à ce qu’il soit utilisable en toutes circonstances.

La réalité augmentée

La réalité augmentée consiste à afficher des informations virtuelles dans le monde réel par l’intermédiaire d’un smartphone ou de lunette.

Il y a déjà une application en développement qui utilise la réalité augmentée pour aider les personnes à visions réduite. Il suffit d’un casque (vr) dans lequel on peut glisser un téléphone. En fonction du problème de vision que la personne possède il va y avoir une solution différente, ex: le mode « regular” transforme des images floues, en images nettes, rendant le contours des formes plus voyant.

L’assistance vocale

L’assistance vocale permet de contrôler un appareil à distance avec sa voix. “L’internet parlant”, profiterait aux personnes ayant des problèmes de vision, des difficultés de cognition ou simplement qui ne sont pas à l’aise avec la technologie.

Ces appareils sont de plus en plus optimisés, comme par exemple l’appareil « echo » d’Amazon. Il possède un grand nombre de fonctionnalité, comme jouer une musique qu’on lui a indiqué, lui poser des questions concernant la météo, le trafic, etc ou bien augmenter la température de chez soi, etc. Cette technologie est tellement connue que des publicités parodiques ont été créés.

Propositions futures

La technologie liée à la vision

Les lentilles reliées à internet seront bénéfique pour notre santé elles pourront nous donner des informations concernant notre rythme cardiaque, notre taux de sucre dans le sang,…
Il y a également des smart glasses qui seront bientôt disponible. En connectant son téléphone à ces lunettes les gens arreteront de marcher avec leur téléphone en main et pourront regarder au loin tout en étant sur des sites web.

La robotique

La robotisation profite au grand public, à l’armée, aux industriels et aux personnes ayant un handicap. Il existe une combinaison robotique, pour l’instant peu optimisé. Il est capable de reconnaître différents mouvements qu’effectue la personne qui le porte et  de les imiter. Le grand public devra attendre avant d’en bénéficier car pour l’instant ce ne sont que des prototypes, des expérimentations.

Les véhicules autonomes

General Motors annonce pour 2019 la sortie de leur premier véhicule autonome destiné au grand public. Pour y parvenir il ne leur manque que la législation. L’année 2019 restera tout de même dans l’histoire grâce au tout premier véhicule complètement autonome qui sera vendu en concessionnaire.
Il existe même une vidéo d’un prototype de ce véhicule proposé par Toyota. La marque propose une alternative pour les personnes à mobilité réduite (chaise roulante) qui leur permettrait d'accroître leur indépendance. Ce serait comme Uber pour les personnes à mobilité réduite.
Au delà du fait d’avoir une voiture autonome, il est important de réfléchir au moyen dont le véhicule va transmettre les informations à l’utilisateur de ce qu’il se passe devant lui, surtout si celui-ci est aveugle. Les concepteurs doivent penser au fait que l’expérience automobile doit être la même pour tout le monde, peut importe le handicap physique ou mental de la personne.

Ce qu’il faut retenir

La manière dont on se sent chanceux et reconnaissant de tout ce que l’on a et de ce que l’on vit affecte radicalement la façon dont on apprécie notre existence. La technologie permet à ceux qui souffre d’un désavantage social d’être égaux avec tout le monde. Nous nous devons donc de leur donner l’opportunité de leur donner cette chance rendre leur vie meilleur.